Mr Veneranda s’assit au restaurant.

Ce monsieur désire manger ? demanda le serveur.

Bien-sûr, répondit Mr Veneranda.

Spaghettis en sauce, risotto, bouillon de légumes ? demanda le serveur en lisant la carte.

Bien-sûr, dit Mr Veneranda, et aussi du rôti de veau, du saucisson , du jambon, du poisson , du filet de bœuf, du ragoût , de la viande grillée… Il est bien inutile que vous m’énumériez tout ce que je mange. J’aime presque tout.

Fort bien, balbutia le serveur, moi je voudrais simplement savoir ce que vous mangez maintenant.

Maintenant rien, dit Mr Veneranda, j’ai déjà mangé. D’habitude je mange avant de manger, après mangé je ne mange plus. Et vous vous mangez après mangé?

Non mais …  balbutia le serveur qui ne savait plus que dire, je vous ai demandé si vous mangiez et vous m’avez dit que oui.

Mais puisque je vous répète que je mange ! s’exclama Mr Veneranda. Tout le monde mange. Si je ne mangeais pas je crèverais. Je ne comprends pas pourquoi le fait que je mange vous étonne.

Ça ne m’étonne pas, dit le serveur, ce qui m’étonne c’est que vous ne mangiez pas.

Mais je vous répète que je mange ! hurla Mr Veneranda. Combien de fois dois-je vous le dire ?

Alors qu’est-ce que vous voulez ? demanda le serveur.

Moi ? Rien, dit Mr Veneranda, absolument rien.

 

Carlo Manzoni
50 Malentendus avec Mr Veneranda
1966 , Rizzoli editore
(republié chez Rizzoli Collana Bur en 1984, épuisé aujourd’hui et jamais traduit en français)
Traduit de l’italien par Gérard Viti

Février 2018